Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 15:35
Les Peuples Premiers de Guyane pour leur droit à disposer d'eux-mêmes et de leurs terres !
Repost 0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 06:40
Repost 0
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 16:32
Discussion à Rennes le 25 mars autour des "Femmes trans racisées en milieu carcéral en France"

appel : https://www.facebook.com/Ouest-Trans-1203006646381868/

"En l'occasion de la Journée Internationale de Lutte pour les Droits des Femmes, le Collectif afroféministe les Peaux Cibles, l'association Acceptess T et Ouest Trans vous invitent à participer à un évènement autour des conditions d'incarcération des femmes trans non-blanches en France.

Nous commencerons par une conférence de Giovanna RINCON (Acceptess T):


► La position sociale des femmes trans racisées en France et ses conséquences :
(Définition concrète des raisons d'emprisonnement générales, de l'obligation pour les femmes trans racisées d'être en illégalité et explication des lois et de la justice répressives.)


►Approche factuelle des conditions d'incarcération
(Nous aborderons l'impunité des “matons” et de l'administration pénitencière, la santé en prison et la mixité forcée dont sont victimes les femmes trans.)



Ensuite nous écouterons des témoignages d'ex détenues (à confirmer), pour enfin répondre aux questions du public.

EVENEMENT MIXTE.

"

sur le collectif afro-féministe de Rennes : https://www.facebook.com/femmesnoiresrennes/​

sur le groupe d'auto-support trans' Ouest Trans : https://www.facebook.com/Ouest-Trans-1203006646381868/​

sur le groupe d'auto-support trans' Acceptess-Transgenres en Ile-de-France : https://www.facebook.com/acceptess.transgenres

Repost 0
Published by Vincent Fortune - dans Trans' Race prison Genre A venir !
commenter cet article
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 02:09
Carmen Moore est Felixia

Carmen Moore est Felixia

Drunktown's finest (2015)

 

Premier long métrage de la réalisatrice Navajo Sydney Freeland avec un casting entièrement Navajo sur la communauté d'une réserve Navajo, j'ai eu la chance de le voir au festival Alter'Natif à Paname y'a quelques mois pour l'une de ses rares projos en France. On y croise plusieurs portraits : ceux de Sickboy, de retour de l'armée et non-investi dans sa vie de jeune père de famille, de Nizhoni élévée par une famille bourge blanche chrétienne loin de la "dangerosité" des réserves amérindiennes et donc de ses racines qu'elle cherche à mieux connaître et enfin Felixia, jeune femme trans dont le père est chaman, qui elle oscille entre le travail du sexe et le voeu de devenir Miss Navajo.

 

Felixia n'est qu'un portrait parmi ces 3 là, qui vont bien sûr se croiser, mais un des rôles qui m'ont le plus touché parmi cette sélection de transwomen of color que j'ai pu voir au cinéma récemment. Primo, parce que c'est Carmen Moore, une femme trans elle-même qui l'interpréte et qui a aussi vécu en réserve Navajo en Arizona. Secundo, Drunktown's finest aborde plusieurs autres questions sociales (addiction, extrême pauvreté, marginalisation des populations des réserves, famille entre acculturation et transmissions des rites) mais plus encore refuse l'opposition traditionnelle raciste des films sur des queers of color avec leurs "arriéré-e-s" de parents indigènes ou leur culture et leur religion obscurantistes, en rendant hommage à la reconnaissance ancienne des "two-spirit" dans les spiritualités amérindiennes au coeur même des Etats-Unis si transphobes.

Harmony Santana est Vanessa

Harmony Santana est Vanessa

Gun Hill Road (2011)

 

 

Dans Gun Hill Road de Rashad Ernesto Green (qui dit s'être inspiré d'une histoire vraie), on suit Vanessa, jeune femme de culture porto-ricaine en début de transition dans le Bronx, en proie à des relations mouvementées dans sa famille et son quartier, chamboulés depuis le retour de son père de prison qui refuse sa transition.

 

Ici, on est en plein film de clash familial qui éclate à la gueule de la jeune trans of color. Si sa mère (l'actrice Judy Reyes, que vous connaissez certainement de la série Scrubs) respecte son identité, l'incompréhension puis la virulence de son père (joué par Esai Morales, déjà vu dans La Bamba sur Ritchie Valens et Paid in Full avec Mekhi Phifer), en attente de la reproduction de sa propre virilité et par peur de perdre la face face à ses potes de quartier, montrent bien le décalage produit dans les familles racisées, brisées par l'absence d'un des leurs passés par plusieurs années derrière les barreaux. Au lieu de retrouver une sérénité familiale par leur réunion, les retrouvailles deviennent bien vite une arène pour la réaffirmation du patriarche.

 

Grâce à cette performance toute en finesse en 2011, Harmony Santana, métisse porto-ricaine et dominicaine, qui interpréte Vanessa, est la première actrice trans out à avoir été nominée pour un premier rôle dans le cinéma US. 

 

Ce que j'ai trouvé intéressant par ailleurs, c'est le développement dans le film de sa vie sentimentale où, dans l'intimité, à l'inverse de son quartier, elle peut s'afficher comme la femme qu'elle est mais souffre toutefois de la pleutrerie des mecs en relation avec une femme trans. 

Mya Taylor est Alexandra et Kiki Rodriguez est Sin-Dee

Mya Taylor est Alexandra et Kiki Rodriguez est Sin-Dee

Tangerine (2015)

 

Plus populaire que les films précédents, vous avez déjà dû entendre parler de Tangerine de Sean Baker à défaut de l'avoir tou-te-s vu. Pourquoi autant de succès? Sa réalisation originale (entièrement filmé sur un Iphone, avec un très petit budget). Son casting de trans meufs of color sur des trans meufs of color. Son style décalé et acerbe aussi.

 

Y'a de tout ça, c'est sûr. Après, on m'empêchera pas de penser que tous les élites gays s'enthousiasment en festoche LGBT pour des films sur des trans' - en ce moment hein - (les récompensés Facing Mirrors ou encore Romeos malgré son machisme épouvantable), ça donne bonne conscience, ça relève le niveau des festivals et donne plus de variétés dans les nominés depuis que le "cinéma lesbien et gay" suscite maintenant l'indigestion par ses copies aseptisées de comédies sentimentales hétérotes et sort maintenant direct en DVD ses dernières bobines en mode job de cadre à NY-coming out-mariage avec la belle famille comme seul horizon d'arc-en-ciel dans nos vies visiblement. IT NEVER GETS BETTER. Pire, ça devient arty, bleuté et lisse à souhait façon Sciamma ou Dolan comme le dit si bien une amie :D

 

Je souhaite tout le succès à chacun des films sur des trans', par des trans' pour les trans' mais pas au prix de leur récupération comme bonne conscience par l'agenda dépolitisé LGBT et la négation de la réalité sociale et politque que nous subissons en tant que trans' à différent niveau : meurtre-psychiatrisation-tentatives de suicide-à la rue-SIDA-dépressions-humiliations administratives-répressions des trans sex workeuses-stérilisations forcées-transféminicide etc...

 

Dans Tangerine, on suit quelques heures à peine d'une journée à L.A. de 2 meufs trans of color travailleuses du sexe : Sin-Dee (jouée par Kitana Kiki Rodriguez, qui fut elle-même travailleuse du sexe), qui sort juste d'une sentance de 30 jours de prison et veut se venger de son mec (qui est aussi son proxénète) qui l'a trompée et son amie, Alexandra (Mya Taylor qui cette année sera dans le court-métrage co-réalisé par Reina Gossett intitulé Happy Birthday, Marsha! dans le rôle même de Marsha "Pay it No Mind" Johnson !), qui elle cherche à percer dans la chanson.

 

On peut être volontiers gênéEs par le choix de mettre en avant une histoire de vengeance de rue entre une meuf trans et sa rivale cis camée travailleuse du sexe aussi, plutôt que la relation entre les deux meufs trans dont l'une, par ses espoirs peu probables de percer dans le monde de la musique à L.A., est pendant longtemps le cadet des soucis de sa pote Sin-Dee mais aussi en retrait sur la plupart de la pellicule. Seule la violence transphobe de rue les réunit. Les dramas des unes se croiseront avec ceux de Razmik, un chauffeur de taxi arménien, marié, père de famille et client des travailleuses du sexe trans de L.A.. Les actrices ont été toutes deux plusieurs fois primées pour leur rôle.

 

 

Au final, j'ai été plus ému par Drunktown's finest, plus admiratif par le style esthétique de Tangerine qui filme L.A. littéralement depuis ses trottoirs avec brio et plus convaincu par la performance de Harmony Santana dans Gun Hill Road. Enfin, j'espère que vous aussi aurez la chance de voir bientôt ces trois films importants portées par des femmes trans of color elles-mêmes, certains sont trouvables en ligne et n'hésitez pas à m'en recommander d'autres !

 

 

 

Hors du contexte de répresentation US des femmes trans of color, un rôle intéressant mais stéréotypée dans un film policier sud-coréen récent, assez violent assez mélo à la fois : Man on high Heels de Jang Jin (avec un mec cis dans le rôle principal). Comme j'ignore tout du contexte sud-coréen, difficile de juger de sa pertinence.

Tangerine (2015) de Sean Ba
Repost 0
Published by Vincent Fortune - dans cinéma Trans' Race
commenter cet article
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 16:30

[je me permets de relayer ce communiqué, que vous retrouverez aussi ici :

https://www.facebook.com/Comit%C3%A9-de-soutien-des-Migrants-de-la-Chapelle-383876428489763/

N'hésitez pas à vous-même le relayer cette mobilisation !

Communiqué des réfugiés du centre du Loiret près de la station de Bibliothèque François Mitterrand :

Nous les réfugiés du entre du Loiret souffrons de plusieurs comportements, pratiques, et manques :

1) De la discrimination raciale à notre endroit.

2) De la lenteur des procédures administratives.

3) Du manque d'attention à notre état de santé et à nos conditions sanitaires.

4) Du manque d'eau potable hors de la cantine et du fait qu'il ne soit pas possible d'accéder à cette salle en dehors des heures de repas.

5) Du fait que beaucoup des repas qui nous sont servis comportent des aliments périmés .

6) Du fait que l' on accède et que l'on inspecte nos chambres sans nous en avertir

7) Du fait que l 'on jette nos repas et que le directeur nous expulse de la cantine.

8) Du manque de temps pour manger, puisque nous devons en 20 minutes nous servir et manger.

9) Du fait d'avoir été insulté par certains membres du personnel, que notre discussion avec le directeur n'a pas permis de régler le problème.

10) Du manque de tickets de métro

11) Du fait que nombre d'entre nous ont été expulsé et que la direction expulse tout ceux qui se plaignent.

Nous sommes allés à la mairie qui nous a dit de nous tourner vers le gestionnaire du centre pour régler ces problèmes.

On nous avait promis une entrevue avec le directeur, qui a refusé de nous rencontrer.

C'est pour cette raison que nous avons décidé d'une grève dans le centre.

La situation de blocage actuelle est due au refus du dialogue à laquelle nous faisons face.

Repost 0
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 18:52
Queer Dignité : Notre participation à la Marche de la Dignité et contre le Racisme

Texte original rédigé par les créatrices-teurs du blog:

https://queerdignite.wordpress.com/2015/10/27/notre-participation-a-la-marche-de-la-dignite-et-contre-le-racisme-2/

NOTRE PARTICIPATION A LA MARCHE DE LA DIGNITE ET CONTRE LE RACISME :

Dans quelques jours, le 31 octobre 2015, nous, descendant.e.s de colonisé.e.s, vivant aux 4 coins de la France et d’Europe allons se retrouver à Paris pour affirmer notre dignité et notre engagement sans failles contre le racisme.


C’est aussi en tant que féministes et racisé.e.s concerné.e.s par les oppressions de genre et sexualité que nous allons prendre part à cette marche qui célébrera nos résistances, les nôtres et celles de nos aîné.e.s contre un ordre colonial qui a changé de forme mais repose essentiellement sur les mêmes principes : la déshumanisation et la sur-exploitation de nos communautés.


Nous tenons à rendre visible notre participation spécifique, dans la mesure où les questions d’homophobie (et qui sait un jour de transphobie ? ) sont fréquemment utilisées pour stigmatiser les nôtres (notamment les « jeunes de banlieue » ) et nous enjoindre à nous « libérer » d’eux pour nous « émanciper ».


Par notre présence, au sein de différents cortèges de la marche, en tant qu’individu.e.s ou en tant que collectif, nous tenons à l’inverse à affirmer que notre émancipation est indissociable de celle de nos communautés. Nous vivons aussi l’exploitation au travail, le chômage massif, les discriminations à l’emploi, aux logements, à l’orientation scolaire, les contrôles policiers, le statut de sans- papiers ou réfugié.e.s et toutes les autres formes d’humiliations que connaissent les racisé.e.s en France.


Par notre présence, nous affirmons que notre dignité passe aussi par la visibilisation de nos luttes quotidiennes contre nos oppressions spécifiques.


C’est pourquoi nous nous réjouissons de ce front unitaire pour la dignité et contre le racisme, auquel nous sommes fier.e.s de participer!


Signatures des collectifs :

France :

Collectif Cases Rebelles

Femmes En Lutte 93

Les Peaux Cibles – Collectif Afroféministe de Rennes

Mwasi Collectif Afro-Féministe Intersectionnel

Europe :

Black Dissidents London

Repost 0
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 19:00
Léon-Gontran Damas - Il est des nuits
Repost 0
Published by Vincent Fortune - dans Poésie Race vidéo Guyanes
commenter cet article
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 19:00
J'arrive de moins en moins à lire d'articles en ligne et j'ai un tas de liens qui s'accumulent de certainement très bons textes.
 
Au-delà mes blocages grandissants envers les écrans, le milieu se disant militant se repose beaucoup sur la constatation des dégâts, pas mal dans la réaction, un peu dans l'action, jamais dans l'éducation.
 
Parce qu'apprendre, c'est pas qu'à l'école ou à la fac, et parce que c'est justement pas fait pour, devenuE adulte, porter une cravate derrière un bureau et dire oui chef, je voulais proposer quelques vidéos desquelles j'ai pu tirées des réflexions, des infos et des envies mais pas en les matant (rien de plus chiant que de regarder pendant 2h des gens statiques) mais en les transférant en MP3 avec ce logiciel gratuit :
 
 
ou les programmes également gratuits de DVDVideoSoft. Et hop, dans ton portable ou dans ton MP3, "ce sera tout à fait, comme à la radioooooooooooo". Merci au passage à Cases Rebelles et à Radiorageuses pour leurs émissions riches et radicales en écoute libre.
 
Travailler et même étudier à plein temps ne sont pas forcément conciliables, même avec la meilleure volonté, avec l'apprentissage, de nouvelles initiatives, s'informer, militer, apprendre différement, s'épanouir : les trop rares jours de repos donnent plus envie de se détendre, de voir ses potes et partenaires, de faire les courses, de faire les trucs relous administratifs que tu repousses depuis des semaines, de te DROGUER selon les goûts d'chacunE... Et tu peux vite te faire aspirer dans une routine assez creuse, manger, dormir, bosser, consommer le week-end... CertainEs s'en accommodent bien et c'est tant mieux pour ielLEs, la simplicité de ces besoins et de cet emploi du temps peut aussi rendre heureuxSEs. 
 
Seulement, on s'interroge peu, dans les milieux dits engagés, à notre destin (commun) de consommateuRICEs de séries et de 2.0 mais bon dans 10 ans, je me crée un potager et tout tout, hein...
 
Le but d'écouter des interventions, loin d'être toutes universitaires, est pas d'en sortir plus intelligentEs (ce serait en fait un échec d'en arriver simplement là) ou plus vénères comme après le énième article journalistique qu'on vient de se transférer mais d'en tirer un truc, même minime, pour soi. Si l'intelligence, c'est de briller en soirée, ça n'a rien de brillant en fin de compte, c'est même un peu piteux.
 
Il nous faut prendre conscience, le plus tôt possible, que son histoire en tant que raciséE, en tant que trans', en tant que travailleurSE ne sera justement pas apprise en classe d'histoire en France et qu'il va falloir se débrouiller pour aller la chercher. De même pour trouver des romans, de la poésie qui évoquent ton vécu... Un jour, je vous dirai ce que ça fait de grandir métis sans se retrouver dit, raconté dans la culture pop.
 
Ca nous permettra par exemple de réaliser qu'au quotidien, les expressions toutes faites de "conspirationnisme", "développement durable", "importation de conflit israélo-palestinien", "islamisme", "reconquista", "dictature cubaine ou vénézuelienne vs démocratie mexicaine mdr" ou encore "les noirs ont vendu leurs propres frères" ou "Team Taubira" ou plus récemment "Tsipras n'avait pas le choix" détériorent nos esprits de façon sournoise et dévastatrice afin d'empêcher toute réflexion critique, toute indépendance intellectuelle, et donc de développement sociale populaire pour toutes les classes et communautés opprimées.
 
Si lire t'est difficile, j'espère qu'écouter te sera plus facile incha'allah taala.
 
بسم الله الرحمن الرحيم Ra bracket.png اقْرَأْ بِاسْمِ رَبِّكَ الَّذِي خَلَقَ Aya-1.png خَلَقَ الْإِنْسَانَ مِنْ عَلَقٍ Aya-2.png اقْرَأْ وَرَبُّكَ الْأَكْرَمُ Aya-3.png الَّذِي عَلَّمَ بِالْقَلَمِ Aya-4.png عَلَّمَ الْإِنْسَانَ مَا لَمْ يَعْلَمْ Aya-5.png 

Falesteen, du mensonge historique de la création d'Israël par dû pour la Shoah, au dogme "pacifiste" de la solution à 2 Etats, en passant par les acteurs de la résistance armée à l'entité sioniste actuellement, jusqu'aux conséquences politiques et sociales des massacres du Ramadhan dernier sur Ghaza

A écouter aussi de Boussoumah : la Nakba en 1948

L'histoire de l'Afrique n'est pas à apprendre avec Sarkozy. On ne doit plus parler de la traite négrière et de l'esclavage des Noir-e-s sans parler des résistances noires continues mais délibérement masquées. Connaître aujourd'hui l'histoire de la violence coloniale, celui du mouvement panafricain et reconnaître le néo-colonialisme en oeuvre à l'heure actuelle est primordial pour l'indépendance politique ET économique du continent africain et un internationalisme entre nations du Tiers monde

A voir/écouter aussi de Saïd Bouamama, ses biographies politiques des non moins politiques Aimé Césaire, Frantz Fanon, Ruben Um Nyobe, Patrice Lumumba,Kwame Nkrumah

Voici quelques conférences diverses en anglais sur le système carcéral en Occident (y compris Guantanamo - là en français), les guerres impérialistes motivées par l'ultra-libéralisme (ou l'extrême-centrisme comme le dit très bien Tariq Ali), la révolution bolivarienne continue au Vénézuela, le dogme de l'antiviolence démoli par Malcolm X puisqu'il démolit la communauté afro-américaine et la violence structurelle à l'encontre des femmes trans noires aux Etats-Unis.

en 4 parties !

En 2 parties !

George Ciccariello-Maher, à écouter aussi sur Décoloniser l'anarchisme

Ca se passe en France : des réflexions décoloniales mais pas que, également féministes noires, roms, musulmanes et contre le gouvernement, le pouvoir blanc et la police.

A voir également "Racialisation, religion, banlieue et genre" et "Epistémicide"

L'écologie sociale contre le capitalisme vert (business bio, développement durable, commerce prétenduemment équitable, énergies soi-disant renouvellables...)

Un peu de littérature non-blanche pour respirer un peu

Islam, Iman, Ihsan

Tout le Qurân al-karîm, récité en arabe puis dans une traduction de ses sens en français

Il a également publié un livre sur le sujet

A voir aussi, l'islam noir d'Ousmane Timera également

En 3 parties

et la suite nommée "Islam et capitalisme". A écouter aussi : "Discussion avec Youssef Girard, Islam & Libération"

il existe une centaine d'épisodes passionnants de la Sîra racontée par Yasir Qadhi, parfois sous-titrée

En 8 parties

L'auto-édification signifie se préparer de façon révolutionnaire, d'abord mener le Moi vers son ihsan puis agir pour le sort populaire

Repost 0
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 19:56
Toi Même Tu le C : Saint-Denis - Saint-Gilles en juin

Le site d'Intersectionnalité TMTC : http://itmtc.org/

 

Le site d'Assiégé-e-s : http://www.xn--assig-e-s-e4ab.com/

 

Le blog Equimauves de Po B. K. Lomami : https://equimauves.wordpress.com/​

A SAINT-DENIS LE DIMANCHE 14 JUIN 2015 

Toi Même Tu le C : Saint-Denis - Saint-Gilles en juin
Toi Même Tu le C : Saint-Denis - Saint-Gilles en juin
Toi Même Tu le C : Saint-Denis - Saint-Gilles en juin

A SAINT-GILLES LE DIMANCHE 28 JUIN 2015 

Toi Même Tu le C : Saint-Denis - Saint-Gilles en juin
Toi Même Tu le C : Saint-Denis - Saint-Gilles en juin
Toi Même Tu le C : Saint-Denis - Saint-Gilles en juin
Repost 0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 18:50

Surely somebody knows the address of the jury, pay a little visit, "Who is it?"

Repost 0

  • : Récits d'un non-flamboyant
  • Récits d'un non-flamboyant
  • : Ce qui compte pour moi : Islam - Poésie - Luttes révolutionnaires - Solitude - Rhythm'n'blues - Cinéma asiatique - Foot féminin. A vous de voir Plus de questions : http://ask.fm/DouilleDomino
  • Contact

Recherche :