Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 07:15

Nos revendications par thématiques :

 

Générales

2017 annexe 1 revendications collectif POU LAGWIYAN DEKOLE

2017 annexe 2 Association LAVI DANBWA

2017 annexe 3 Document d orientation d un pacte de developpement pour la Guyane

2017 annexe 4 projet d'accord relatif à l avenir de la guyane

2017 annexe 5 COLLECTIFS DES EXPROPRIES DE KOUROU

2017 annexe 6 Courrier vers collectif defense guyane 28 mars 2017 sur bord de mer kourou

2017 annexe 7 Appel à la grève du SNUipp et de la FSU Guyane - SNUipp-FSU Guyane

2017 annexe 8 Liste de revendication CITOYENNES CITOYENS DE GUYANE

 

Education & formation

2017 annexe 1 - EDUCATION

2017 annexe 2 - Education SE-UNSA et UNSA-EDUC

2017 annexe 3 - Education petite enfance

2017 annexe 4 - Communiqué steg utg

2017 annexe 5 - Communiqué de presse de la FSU-GUYANE

2017 annexe 6 - Contribution FCPE GUYANE

2017 annexe 7 - Revendications des Lycéens

2017 annexe 8 - Communiqué de presse de SUD éducation Guyane

2017 annexe 9 - 35 proposition pour l'éducation en guyane

2017 annexe 10 Revendication Enseignants Citoyens de l'Ouest

2017 annexe 11 revendications camopi

2017 annexe 12 Revendications Etudiants Debout

2017 annexe 13 Revendications formation continue

2017 annexe 14 Revendications Maripasoula

2017 annexe 15 Communique SNETAA Syndicat National de l'Enseignement Technique Action Autonome

2017 annexe 16 Collectif des amis et partenaires de lécole

 

Energie

2017 annexe 1 Revendications UTG EDF

2017 annexe 2 Congrè de l’énergie de Mars 2007

 

Foncier

2017 annexe 1_PLATE FORME du Pôle Foncier

2017 annexe 2 - FONCIER LATE NOU GANGAN

2017 annexe 3_FONCIER LA SAVANE

 

Santé & Social

2017 annexe 1 SANTE CMCK

2017 annexe 2 - SANTE INTERSYNDICALE DU CHAR

2017 annexe 3 - SANTE CGSS 2017 annexe 4 - SANTE CRSA

2017 annexe 5 - SANTE CHOG

2017 annexe 6 - Collectif famille jeunesse en danger-Revendications

2017 annexe 7 - Plate forme SANTE

2017 annexe 8 - Revendication pour les jeunes en grande difficulte social et professionnelle

2017 annexe 9 - Collectif famille jeunesse en danger-Revendications

2017 annexe 10 - Données Guyane

2017 annexe 11 - Extrait du Rapport de la Cour des Comptes

2017 annexe 12 - Lettre ouverte vdef

2017 annexe 13 - PROGRAMME D ' ACTION SANTE 2017 2017 annexe 14 - Préavis_UTG_SECU

2017 annexe 15 - REVENDICATION SRDT 2017 annexe 16 - ARS_Intersyndicat

2017 annexe 17 - Collectif Praticien CHAR

2017 annexe 18 - Collectif des praticiens

2017 annexe 19 - CHAGAS

 

Sécurité

2017 Annexe 1 - SECURITE

2017 Annexe 2 - U.F.A.P-UNSA GUYANE

2017 Annexe 3 - SNPPS

 

Economie

2017 annexe 0 - Boosters de l'economie - mesures d'urgence

2017 annexe 1 - Boosters Economie

2017 annexe 2 - Boosters Economie

2017 annexe 3 - Boosters filiere agricole V28032107

2017 annexe 4 - Boosters filiere mine

2017 annexe 5 - Boosters filiere peche

2017 annexe 6 - Boosters filiere forestiere

2017 annexe 7 - Boosters secteur auto ecole CNPA

2017 annexe 8 - Boosters filiere electriciens

2017 annexe 9 - Boosters transport urbain interurbain

2017 annexe 10 - Boosters filiere des hoteliers

2017 annexe 11 - Boosters filiere economie sociale solidaire

2017 annexe 12 - Boosters filiere transport marchandise

2017 annexe 13 - Boosters filiere centres de loisirs

2017 annexe 14 - Boosters filiere de l'ouest

2017 annexe 15 - Boosters filiere BTP

2017 annexe 16 - Plan-d'Urgence Economie

2017 annexe 17 - UTPEG_PLATEFORME REVENDICATIVE

2017 annexe 18 - Union des entreprises de l'Ouest Guyanais

2017 annexe 19 - Cahier de revendication SHRCDG 290317

 

Justice

2017 annexe 1 JUSTICE BARREAU DE CAYENNE partie 1

2017 annexe 2 JUSTICE BARREAU DE CAYENNE partie 2

2017 annexe 3 PROPOSITIONS JURIDIQUES ET ECONOMIQUES

2017 annexe 4 CONVENTION UFAP-UNSA

 

Peuples autochones

2017 annexe 1 CCPAB

2017 annexe 2 revendications autochtones mobilisation

 

Communes

2017 annexe 1 APATOU

2017 annexe 2 MARIPASOULA-GRANDSANTI-PAPAICHTON

2017 annexe 3 IRACOUBO

2017 annexe 4 CAMOPI

2017 annexe 5 SINNAMARY

2017 annexe 6 SAINT-GEORGES

2017 annexe 7 SAUL

 

Sport & culture

2017 annexe 1 SPORT

2017 annexe 2 CULTURE

2017 annexe 3 REVENDICATION DJOKAN

2017 annexe 4 CROSGUY

Repost 0
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 15:35
Les Peuples Premiers de Guyane pour leur droit à disposer d'eux-mêmes et de leurs terres !
Repost 0
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 12:00

Après le mois du Carnaval, la Guyane est rentrée, à nouveau, dans une période de troubles sociales et politiques locales mais continues, qui tendent aujourd'hui à s'élargir au pays tout entier, dans l'indifférence des médias français, plus occupés par la "porosité de l'électorat de Macron/Hamon/etc" ou par le nouveau false flag du Mossad façon Gladio en Europe nouvel attentat de Daesh raconté par BFM, histoire de ramener Fillon ou Le Pen au top des intentions de vote dans les sondages malgré leurs affaires. 

 

Le tout sous toile de fond de l'ouverture historique (mais gommée par les médias français) du pont reliant Saint-Georges au Brésil, qui a mis plus de 6 ans à voir le jour. Il s'agit d'un business plan pour le commerce avec un pays émergent et une coopération stratégique active militaro-policière en terme de méthodes violentes des flics brésiliens (6 meurtres par jour environ à son crédit) et de lutte contre l'immigration clandestine en Guyane.

 

Sachant que tant pour les rives brésiliennes que françaises, les populations vivent beaucoup de l'économie du fleuve (piroguiers, commerces, pêche, etc). Il faut préciser l'iniquité actuelle des conditions de séjours des Brésilien-ne-s très surveillés et passibles de sanctions en Guyane contrairement aux Françaises, quasiment libres d'aller et venir dans l'Amapa (avec du tourisme sexuel, c'est-à-dire de l'exploitation sexuelle impérialiste à la clef) qui fait parti des régions les plus pauvres du Brésil. 

 

SANTE

En bref, alors que l'on injecte des millions à chaque lancement d'Ariane 5 (3è report du lancement qui était prévu aujourd'hui), le Centre Médico-Chirugical de Kourou, lâché par la Croix Rouge, lui, se voit menacer de fusion avec celui de Cayenne, pas en meilleure situation, ou de transformation en hôpital à but lucratif sous son repreneur potentiel Rainbow Santé. Pour le plus grand "département français", sur un territoire où les communes sont parfois très isolées et mal desservies, c'est une menace directe pour l'intégrité des habitant-e-s de Kourou et de ses alentours. En effet, il n'y a à la base que 2 hôpitaux publics en Guyane, à Cayenne et à Saint-Laurent-du-Maroni, le CMCK étant un établissement privé de la Croix-Rouge à but non-lucratif. 

 

Plus globalement, c'est l'accès à la santé sur tout le territoire et pour toutes les communautés qui se retrouvent aujourd'hui également en jeu. Les communes de l'intérieur ne disposant que de simples dispensaires, rarement de postes de soignant-e-s permanent-e-s, même face à des enjeux aussi graves que la vague de suicides chez les jeunes amérindien-ne-s ou la toxicomanie lourde et forte prévalence du VIH dans le pays etc.

 

https://blogs.mediapart.fr/adrien-guilleau/blog/200317/la-sante-des-guyanais-sacrifiee-sur-lautel-du-profit

 

Mars 2017 : vers la grève générale en Guyane ?

EDF

L'UTG-Eclairage explique via son secrétaire général qu'aucune discussion avec la direction, qui s'obstine, n'est prévue. Le pompom : on leur demande de venir en métropole pour négocier.

 

La ville entière de Kourou était bloquée hier, ce qui est évidemment impensable en métropole.

 

Il faut savoir que dans tout le pays, les habitant-e-s souffrent de perpétuelles et imprévues coupures de courant : encore mercredi, la commune de Papaïchton, qui se remet à peine des graves inondations récentes des villages adjacents, a été privée durant 6h d'électricité. A Regina, cela a duré 10h, à Saint-Georges entre 7 à 10h.

 

L'UTG invite dès samedi les autres organisations syndicales pour débattre d'un éventuel appel à la grève générale.

 

EDUCATION ET ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

En ce jeudi, les écoles à Cayenne, Saint-Laurent, Matoury, Kourou, Rémire-Montjoly, Macouria, Iracoubo, Roura, Montsinéry-Tonnégrande, Apatou, Saint-Georges et Awala-Yalimapo sont fermées, le lycée Lama-Prévot aussi. Les cours à l'Université de Guyane sont annulés.

Le STEG-UTG appelle à la grève dès lundi. Il réclame également depuis plusieurs mois la désignation d'un recteur guyanais pour la Guyane. La valse des recteurs métropolitains n'a jamais conduit à trouver des solutions pour la situations catastrophiques de la jeunesse du pays.

Sans les mobilisations historiques de la jeunesse guyanaise dès novembre 1996, il n'y aurait jamais eu d'Académie ni d'Université en Guyane.

Aujourd'hui, les questions d'une cantine scolaire gratuite, généralisée, alimentée par les produits locaux, la question du respect et de la pratique des dizaines de langues parlées au quotidien par les Guyanais-e-s dans le système éducatif et celle de l'adaptation et de l'accessibilité de l'éducation pour les enfants des communes de l'intérieur, en particulier bushinengé et amérindiens sont des enjeux essentiels de l'éducation en Guyane.

Mobilisation en 1996

Mobilisation en 1996

AGRICULTRICE-TEUR-S DE GUYANE :

Les négociations sont au point mort pour les agricultrice-teur-s de Guyane qui ont du coup hier mis en place un marché solidaire sur une partie de la route de Baduel, à la place du marché central de Cayenne. Aucune mesure sérieure ne leur a été en effet proposée, alors qu'ils et elles attendent toujours leurs aides en retard et que la question du Développement Rurale de Guyane reste toujours en suspens...

 

AU-DELA DE LA CRISE, L'AVENIR ECOLOGIQUE ET SOCIAL DES AMERINDIEN-NE-S ET DES BUSHINENGES

 

Mi-mars, 23 associations se mobilisèrent contre le méga projet aurifère "la Montagne d'or" (Collectif des Premières Nations, qui a ensuite été reçue par Ségolène Royal de passage), projet au Nord-Ouest guyanais qui a été décidé sans l'aval des chefs coutumiers locaux, dont la consommation énergétique pourrait atteindre les 20% de la consommation guyanaise ! et bien sûr dévasterait l'équilibre de l'éco-système amazonien unique présent en Guyane.

 

Le discours habituel sur la Guyane limite la question de la souffrance des Amérindien-ne-s à l'impact écologique de l'orpaillage illégal des "méchants Brésiliens et Surinamais cupides". Jamais à l'orpaillage légal, qui pille pourtant les ressources des Bushinengés et des Amérindien-ne-s depuis des siècles, elles-mêmes et eux-mêmes à cheval sur des frontières qu'ils et elles subissent depuis la colonisation, détruisent leur lieu de vie et déstabilisent leur économie et vie sociale.

 

Tout comme le projet pétrolier off-shore en Guyane, décidé à Paris unilatéralement et en minimisant l'impact écologique, ce projet est vendu comme une opportunité d'emplois pour les Guyanais-e-s, refrain usé depuis longtemps, là où le chômage dépasse les 22% de la population active et où les métropolitain-e-s raflent les bons postes.

 

ACTUELLEMENT

Il y a des barrages à l'entrée de plusieurs villes : Ile de Cayenne, Roura, Macouria, Iracoubo, Saint-Laurent-du-Maroni. A Cayenne, Matoury, Saint-Georges et à St-Laurent, les mairies sont fermées. Et, à Cayenne, le Mouvement des 500 frères contre la délinquance et l'insécurité a débrayé les boutiques afin de fermer en solidarité avec le mouvement social global et la détérioration du climat social, ce qui a été largement suivi.

 

On sait qu'il y a eu un envoi de renfort de gendarmerie en début de semaine, sous prétexte de lutte contre les voyous alors même que la situation sociale dégénère, que la France cherche à tout prix à protéger ses intérêts financiers avec le centre spatial, quitte à gazer les Guyanais-e-s au passage... C'est l'une des dernières insultes qui ont mis le feu au poudre ici.

 

Les Guyanais-e-s solidaires sont de noir vêtu-e-s.

 

ET VIVE LA GREVE GENERALE DU PEUPLE GUYANAIS !

Repost 0
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 23:22

Le revenu de base est une escroquerie vantée tant par des néolibéraux que par la gauche soc' dem et pour cause : elle repose sur la diminution des aides sociales dûes, dans la seule stratégie déshumanisante de survie, et sur notre présentation non pas en tant qu'écolièr-e / travailleur-se/ chômeur-ses / retraité-e utiles et créatif-ve-s mais comme assisté-e dépendant-e du Capital. 

Repost 0
Published by Vincent Fortune - dans Travail Ailleurs sur le web
commenter cet article
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 06:40
Repost 0
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 12:29
Sans enquête ni jugement, l'association Sanabil d'aide aux détenu-e-s musulman-e-s en voie de dissolution

COMMUNIQUE OFFICIEL

Faisant suite à l’annonce du projet de dissolution de l’association Sanâbil

 

Paris, le 29 octobre 2016

 

Hier, l’association Sanâbil a appris par voie de presse, l’intention du Ministre de l’Intérieur, M. Bernard Cazeneuve de la dissoudre, après six longues années d’expérience

Il est reproché à l’association « des agissements en vue de provoquer des actes de terrorisme en France ou à l’étranger ». Sanâbil entend contester fermement ces accusations, lourdes de conséquences pour les 750 détenus bénéficiaires, et qui jettent le discrédit sur le travail accompli jusqu’ici par ses très nombreux bénévoles qui l’ont fait vivre.

L’objet de Sanâbil est d’apporter un « soutien moral et spirituel » aux détenus musulmans qui en font la demande, par l’envoi de courriers et de petites sommes d’argent pour les plus indigents. La majorité des bénéficiaires sont des détenus de droits communs répartis dans plus de onze pays à travers le monde. L’objectif qu’elle poursuit est la réinsertion des détenus et il n’entre pas dans son objet d’adopter un traitement différencié des personnes qui la sollicitent en fonction du motif de leur condamnation.

Ses activités s’effectuent dans la plus grande transparence dès lors que l’administration pénitentiaire contrôle l’ensemble des courriers préalablement à leur distribution.

A ce jour aucun écrit, aucun don, n’a été signalé par l’administration compétente comme étant susceptible de tomber sous le coup de la Loi pénale ou de caractériser un quelconque prosélytisme. Par ailleurs, à ce jour, les dirigeants de l’association ne font l’objet d’aucune poursuite judiciaire.

L’association s’émeut de la décision du Ministre, d’autant plus qu’elle a systématiquement condamné les actes de terrorisme par la voix de ses dirigeants. Elle ne peut que déplorer cette décision qui s’inscrit dans le cadre d’un état d’urgence prolongé de plus en plus dénoncé par les organisations non gouvernementales.

L’avocat de Sanâbil, Maitre Bruno Vinay, contestera la décision de dissolution dès sa notification. Il estime : « cette mesure est injustifiée et ne se fonde sur aucune preuve. Elle est uniquement nourrie par le climat actuel de suspicion généralisée. Le plus regrettable est qu’elle contribuera à l’isolement des personnes prises en charge par l’association pour précisément les sortir de leur radicalisation».

Contact presse : Maître Bruno Vinay / 06 75 86 06 31 / vinay@bvavocat.eu

 

 

https://m.facebook.com/Fmsanabil/?refid=52&__tn__=C

http://sanabil.fr/

Repost 0
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 20:44

HISTOIRE DU DJOKAN

Qu'est-ce que le Djokan ?

Le Djokan est un Art Martial qui nous vient d'Amérique du Sud, précisément de Guyane Française. Il a été codifié en 2010 par le Gran Dôkô Sawani Makan.

Le Djokan tire ses origines des pratiques guerrières, physiques, sportives, des danses traditionnelles, des us et coutumes des peuples guerriers d'Amazonie: les Amérindiens, les Afro-descendants.

Principes de base :

Le Djokan est un Art Martial basé sur la Mobilité, la Fluidité et l'Adaptabilité du corps et de l'esprit du pratiquant dans l'environnement dans lequel il évolue.

Le Djokan s'articule sur trois grands enseignements fondamentaux. Le pratiquant évolue dans:

> Djoubaté : ensemble des techniques de combat à mains nues incluant les frappes avec toutes les parties du corps (Tchòkan), les clés (Kochi), les projections (Lévé Fésé), les étranglements (Gorjèt Angwé), la lutte corps à corps (Asuwadja), les immobilisations (Kabouya) et la self-défense (Garoulé).

> Zanm-Yan: ensemble des techniques avec les armes traditionnelles (locales) classifiées en trois catégories: les armes contondantes, les armes tranchantes et les armes de jet. Chaque catégorie, elle même, est divisée en trois sous catégories qui sont élaborées en fonction des différentes distances de combat soit: armes courtes, armes moyennes, armes longues.

> Djokaya: ensemble des techniques de santé et de développement personnel (travail interne) qui comprend:

- Des exercices de renforcement du corps et du mental, des assouplissements et étirements… (Djaka).

- Des exercices de relaxation, de méditation, du travail avec les éléments de la nature… (Gaya).

Djokan pourrait se traduire littéralement par « En éveil » ou « celui qui est éveillé ».

Repost 0
Published by Vincent Fortune - dans Guyanes Ailleurs sur le web
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 00:36
Tout prisonnier est politique.

Avant de redorer le blason de Taubira pour sa démission, regardons les choses telles qu'elle les a laissées dans les prisons françaises : crades, inhumaines, à jamais illégitimes.

Voici la nouvelle supercherie de la Maison d'arrêt de Nanterre pour contrer tout procédure de droit des détenus quand ils sont déjà 1050 pour 592 places (le taux national de la population carcérale au 1er janvier 2016 était de 115%) :

Oublions par ailleurs de croire à la bonne volonté des "syndicats" pénitentiaires (qui soutiennent ce nouvel exemple d'arbitraire) et policiers. Un agent répressif est un soldat, pas un travailleur. Luttons pour l'abolition des prisons et de la police, sans quoi il y aura toujours un Etat policier.

Cece McDonald, à la suite de sa libération, déclarait :

"J’ai l’impression qu’une vraie réforme serait la fin pure et simple de la prison : un démantèlement du système carcéral. On ne peut pas vouloir réformer et corriger la prison et en même temps vouloir y mettre un terme. C’est soit l’un, soit l’autre.

Si on questionne un-e vrai-e abolitionniste sur l’idée de réforme, elle/il réfléchirait aux moyens de : 1/ libérer les prisonnier-es, 2/ démanteler l’industrie carcérale, et 3/ trouver des solutions alternatives et de nouvelles méthodes de gestion des crimes, des punitions et de la justice, tout en sachant que personne n’a le même point de vue sur ce que ça pourrait être.


Le terme « réforme » a lui-même besoin d’être redéfini. Nous ne voulons pas d’une prison différente, nous ne voulons plus de prison du tout. Selon moi, la prison n’a pas à être réformée."

extrait de cet article : https://badasseszine.wordpress.com/2015/03/22/la-prison-na-pas-a-etre-reformee-une-interview-avec-cece-mcdonald/

Je vous recommande également cette très bonne présentation en français du concept de "justice transformatrice" à opposer au système carcéral par Haïtiano Molotov : http://haitiano-molotov.com/post/125002612557/labolition-de-la-prison-est-une-question


7 . يُوفُونَ بِٱلنَّذْرِ وَيَخَافُونَ يَوْمًا كَانَ شَرُّهُۥ مُسْتَطِيرًا
8 . وَيُطْعِمُونَ ٱلطَّعَامَ عَلَىٰ حُبِّهِۦ مِسْكِينًا وَيَتِيمًا وَأَسِيرًا
9 . إِنَّمَا نُطْعِمُكُمْ لِوَجْهِ ٱللَّهِ لَا نُرِيدُ مِنكُمْ جَزَآءً وَلَا شُكُورًا
10 . إِنَّا نَخَافُ مِن رَّبِّنَا يَوْمًا عَبُوسًا قَمْطَرِيرًا

7. Ils accomplissent leurs voeux et ils redoutent un jour dont le mal s'étendra partout.

8. Et offrent la nourriture, malgré son amour, au pauvre, à l'orphelin et au prisonnier,

9. (Disant) : «C'est pour le visage d'Allah que nous vous nourrissons : nous ne voulons de vous ni récompense ni gratitude.

10. Nous redoutons, de notre Seigneur, un jour terrible et catastrophique».

Sans DEC :

Diffusez les témoignages sur cette institution qui pue.

Ecrivez aux détenu-e-s.

Cantinez pour elles et eux.

Tout prisonnier est politique.
Repost 0
Published by Vincent Fortune - dans prison Ailleurs sur le web
commenter cet article
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 16:30

[je me permets de relayer ce communiqué, que vous retrouverez aussi ici :

https://www.facebook.com/Comit%C3%A9-de-soutien-des-Migrants-de-la-Chapelle-383876428489763/

N'hésitez pas à vous-même le relayer cette mobilisation !

Communiqué des réfugiés du centre du Loiret près de la station de Bibliothèque François Mitterrand :

Nous les réfugiés du entre du Loiret souffrons de plusieurs comportements, pratiques, et manques :

1) De la discrimination raciale à notre endroit.

2) De la lenteur des procédures administratives.

3) Du manque d'attention à notre état de santé et à nos conditions sanitaires.

4) Du manque d'eau potable hors de la cantine et du fait qu'il ne soit pas possible d'accéder à cette salle en dehors des heures de repas.

5) Du fait que beaucoup des repas qui nous sont servis comportent des aliments périmés .

6) Du fait que l' on accède et que l'on inspecte nos chambres sans nous en avertir

7) Du fait que l 'on jette nos repas et que le directeur nous expulse de la cantine.

8) Du manque de temps pour manger, puisque nous devons en 20 minutes nous servir et manger.

9) Du fait d'avoir été insulté par certains membres du personnel, que notre discussion avec le directeur n'a pas permis de régler le problème.

10) Du manque de tickets de métro

11) Du fait que nombre d'entre nous ont été expulsé et que la direction expulse tout ceux qui se plaignent.

Nous sommes allés à la mairie qui nous a dit de nous tourner vers le gestionnaire du centre pour régler ces problèmes.

On nous avait promis une entrevue avec le directeur, qui a refusé de nous rencontrer.

C'est pour cette raison que nous avons décidé d'une grève dans le centre.

La situation de blocage actuelle est due au refus du dialogue à laquelle nous faisons face.

Repost 0
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 18:52
Queer Dignité : Notre participation à la Marche de la Dignité et contre le Racisme

Texte original rédigé par les créatrices-teurs du blog:

https://queerdignite.wordpress.com/2015/10/27/notre-participation-a-la-marche-de-la-dignite-et-contre-le-racisme-2/

NOTRE PARTICIPATION A LA MARCHE DE LA DIGNITE ET CONTRE LE RACISME :

Dans quelques jours, le 31 octobre 2015, nous, descendant.e.s de colonisé.e.s, vivant aux 4 coins de la France et d’Europe allons se retrouver à Paris pour affirmer notre dignité et notre engagement sans failles contre le racisme.


C’est aussi en tant que féministes et racisé.e.s concerné.e.s par les oppressions de genre et sexualité que nous allons prendre part à cette marche qui célébrera nos résistances, les nôtres et celles de nos aîné.e.s contre un ordre colonial qui a changé de forme mais repose essentiellement sur les mêmes principes : la déshumanisation et la sur-exploitation de nos communautés.


Nous tenons à rendre visible notre participation spécifique, dans la mesure où les questions d’homophobie (et qui sait un jour de transphobie ? ) sont fréquemment utilisées pour stigmatiser les nôtres (notamment les « jeunes de banlieue » ) et nous enjoindre à nous « libérer » d’eux pour nous « émanciper ».


Par notre présence, au sein de différents cortèges de la marche, en tant qu’individu.e.s ou en tant que collectif, nous tenons à l’inverse à affirmer que notre émancipation est indissociable de celle de nos communautés. Nous vivons aussi l’exploitation au travail, le chômage massif, les discriminations à l’emploi, aux logements, à l’orientation scolaire, les contrôles policiers, le statut de sans- papiers ou réfugié.e.s et toutes les autres formes d’humiliations que connaissent les racisé.e.s en France.


Par notre présence, nous affirmons que notre dignité passe aussi par la visibilisation de nos luttes quotidiennes contre nos oppressions spécifiques.


C’est pourquoi nous nous réjouissons de ce front unitaire pour la dignité et contre le racisme, auquel nous sommes fier.e.s de participer!


Signatures des collectifs :

France :

Collectif Cases Rebelles

Femmes En Lutte 93

Les Peaux Cibles – Collectif Afroféministe de Rennes

Mwasi Collectif Afro-Féministe Intersectionnel

Europe :

Black Dissidents London

Repost 0

  • : Récits d'un non-flamboyant
  • Récits d'un non-flamboyant
  • : Ce qui compte pour moi : Islam - Poésie - Luttes révolutionnaires - Solitude - Rhythm'n'blues - Cinéma asiatique - Foot féminin. A vous de voir Plus de questions : http://ask.fm/DouilleDomino
  • Contact

Recherche :