Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 09:41

Du mythe littéraire d'Hermaphrodite à une parole autonome et critique des intersexué-e-s en littérature

- Analyse comparée de textes littéraires occidentaux sur les intersexuations, depuis les récits mythiques de l'Antiquité, à travers les discours symbolistes, médicaux et moraux modernes, jusqu'à l'apparition du roman contemporain, qu'il soit réaliste, autobiographique ou même de science-fiction -

intersex thea hillmann

     J'ai soutenu ce mémoire fin septembre 2011 après une année de recherches intenses. Ceci est une version non-corrigée (l'intro est à revoir, fautes orthographiques nombreuses, présentation non-aboutie à plusieurs endroits).

     Son objet est tant l'analyse de la construction historique d'une littérature de l'intersexuation avec ses motifs propres, ses mythes (le dieu Hermaphrodite) et ses discours (conservateurs, militants, esthétisants) que la recherche de l'influence du mythe littéraire d'Hermaphrodite (fantasmes, amalgames, discours pathétique ou tératologique) dans l'écriture littéraire et scientifique de l'intersexuation jusqu'à nos jours. En effet, nous verrons que les premiers ouvrages à prétention scientifique en langue romane tâchant de décrire des "hermaphrodites" sont principalement influencés par des récits non-scientifiques, des thèses racistes et sexistes. Leur influence reste encore à ce jour très forte.

     Dès l'Antiquité jusqu'au XXIè siècle, plusieurs ouvrages, souvent rares et méconnus, ont toutefois cherché à faire entendre un autre discours que celui de la malédiction, la perversion ou la morbidité des personnes intersexuées. Que ce soit afin de stopper la mise à mort de nouveaux-lles né-e-s du fait de leur intersexuation, questionner la ségrégation masculine / féminine des sociétés patriarcales occidentales, raconter à la première personne la marginalisation et le combat pour exister, dénoncer l'assignation de force à un sexe.

    Loin d'être homogènes, ces récits de défense des personnes intersexuées et de l'intersexuation rentrent parfois en conflit entre elles : certain-e auteur-e intersexué-e peuvent apprécier le récit mythique d'Hermaphrodite et se le réapproprier même si beaucoup vont le rejeter  comme mystification ; d'autres écrivain-e-s intersexué-e-s vont reprocher aux romans réalistes pro-droit des personnes intersexuées leur "incarnation" à nouveau mystifiante dans un "je intersexué-e"...

    Vous retrouverez ici la présentation (couverture, dédicace, sommaire), le corps du texte (parties, bibliographie, iconographie) et les annexes (tous les textes courts du corpus et autres documents) : link

    Bonne lecture ! N'hésitez pas à m'envoyer vos ajouts et critiques !

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent Fortune - dans Cours Oim Genre
commenter cet article

commentaires

Vincent Fortune 21/03/2012 08:02


Autre ouvrage récemment paru, mais je ne sais pas du tout c'que ça vaut ("transsexualisme" sic), je ne l'ai pas eu personnellement entre les mains...


Filippo GILLARDI, Métamorphose et identité. D'Ovide au transsexualisme, Odins éditions, 2008.


http://www.fabula.org/actualites/f-gilardi-metamorphose-et-identite-d-ovide-au-transsexualisme_26885.php

Vincent Fortune 19/02/2012 13:05


Excepté dans la rubrique Omissions (p. 123-125), vous ne trouverez pas d'analyses et de mentions de sources extra-occidentales. J'aimerais toutefois évoquer un article que j'ai découvert il y a
quelques mois qui est l'un des rares à évoquer le statut des hermaphrodites vis-à-vis des lois musulmanes médiévales :


Paula Sanders, "Gendering the ungendered body. Hermaphrodites in medieval islamic law". Voilà sa page universitaire : http://history.rice.edu/content.aspx?id=134 et le lien vers l'article PDF qui est en anglais : http://dcr.csusb.edu/dny/395/articles/Sanders-ungendered.pdf


Au-delà de l'aspect sociologiquement et historiquement majeur d'un tel article pour découvrir le point de vue médiéval islamique sur les intersexuations en anglais, il me semble que cette analyse
révèle indirectement l'extrême différence de traitement intellectuel de cette question par les juristes et scientifiques musulmans et ceux de l'occident médiéval chrétien.


Par exemple, la focalisation des juristes musulmans quant à la détermination du sexe des hermaphrodites ne se construit pas sur la peur de la légitimation de l'homosexualité ou de la fornication
comme ce fut le cas dans bon nombre d'ouvrages littéraires et scientifiques médiévaux occidentaux, mais sur la nécessité de genrer l'individu pour sa sociabilisation complète. Ce souci
n'apparaîtra pour les intellectuels européens qu'avec l'émergence du schéma binaire des sexes au XVIIIè siècle.


Ainsi Paula Sanders évoque la reconnaissance du statut juridique d'hermaphrodite par l'islam (خنثى
, khunta) en fonction des caractéristiques génitales, de l'analyse de leur dite ambiguité (أشك, ishka). Puis,
elle dresse plusieurs cas de circonstances dans la vie islamique médiévale où le genre, en tant qu'habitus social, est soumis lui aussi aux impératifs de comportement islamique classé de
l'obligation, la recommandation, la neutralité, le répréhensible, l'interdit.


Cela va impliquer pour les hermaphrodites une attitude soit spéciale, soit calquée sur celle des femmes. Sont évoquées : la question de la place des hermaphrodites dans la صلاة (prière rituelle) du vendredi à la mosquée, leur part d'héritage, la modestie ou non à tenir dans la tenue et le comportement
notamment lors du حج (pélerinage) et de la صلاة, leur affranchissement du statut d'esclave si c'est le cas, leur possibilité ou non de se marier sans avoir été assigné à un sexe mâle ou femelle...


voilà, si j'découvre d'autres articles, livres, documents sur les intersexuations qui me semblent tout aussi importants, j'en reparlerai !


bonne lecture !



Nègre Inverti 27/10/2011 16:22



Yo ! bravo d'avoir mené à bien ce travail, merci de nous le faire partager ! (en terme de protection des écrits tout est ok ? on peut le faire tourner ?) 


Bisous !



Vincent Fortune 28/10/2011 00:01



y'a pas de droits si c'est ça la question ! liberté absolue de citer, paraphraser, transférer, diffuser à large échelle tant qu'l'esprit reste.


après c'est ni une version sans errata ;)



  • : Récits d'un non-flamboyant
  • Récits d'un non-flamboyant
  • : Ce qui compte pour moi : Islam - Poésie - Luttes révolutionnaires - Solitude - Rhythm'n'blues - Cinéma asiatique - Foot féminin. A vous de voir Plus de questions : http://ask.fm/DouilleDomino
  • Contact

Recherche :