Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 12:29
Sans enquête ni jugement, l'association Sanabil d'aide aux détenu-e-s musulman-e-s en voie de dissolution

COMMUNIQUE OFFICIEL

Faisant suite à l’annonce du projet de dissolution de l’association Sanâbil

 

Paris, le 29 octobre 2016

 

Hier, l’association Sanâbil a appris par voie de presse, l’intention du Ministre de l’Intérieur, M. Bernard Cazeneuve de la dissoudre, après six longues années d’expérience

Il est reproché à l’association « des agissements en vue de provoquer des actes de terrorisme en France ou à l’étranger ». Sanâbil entend contester fermement ces accusations, lourdes de conséquences pour les 750 détenus bénéficiaires, et qui jettent le discrédit sur le travail accompli jusqu’ici par ses très nombreux bénévoles qui l’ont fait vivre.

L’objet de Sanâbil est d’apporter un « soutien moral et spirituel » aux détenus musulmans qui en font la demande, par l’envoi de courriers et de petites sommes d’argent pour les plus indigents. La majorité des bénéficiaires sont des détenus de droits communs répartis dans plus de onze pays à travers le monde. L’objectif qu’elle poursuit est la réinsertion des détenus et il n’entre pas dans son objet d’adopter un traitement différencié des personnes qui la sollicitent en fonction du motif de leur condamnation.

Ses activités s’effectuent dans la plus grande transparence dès lors que l’administration pénitentiaire contrôle l’ensemble des courriers préalablement à leur distribution.

A ce jour aucun écrit, aucun don, n’a été signalé par l’administration compétente comme étant susceptible de tomber sous le coup de la Loi pénale ou de caractériser un quelconque prosélytisme. Par ailleurs, à ce jour, les dirigeants de l’association ne font l’objet d’aucune poursuite judiciaire.

L’association s’émeut de la décision du Ministre, d’autant plus qu’elle a systématiquement condamné les actes de terrorisme par la voix de ses dirigeants. Elle ne peut que déplorer cette décision qui s’inscrit dans le cadre d’un état d’urgence prolongé de plus en plus dénoncé par les organisations non gouvernementales.

L’avocat de Sanâbil, Maitre Bruno Vinay, contestera la décision de dissolution dès sa notification. Il estime : « cette mesure est injustifiée et ne se fonde sur aucune preuve. Elle est uniquement nourrie par le climat actuel de suspicion généralisée. Le plus regrettable est qu’elle contribuera à l’isolement des personnes prises en charge par l’association pour précisément les sortir de leur radicalisation».

Contact presse : Maître Bruno Vinay / 06 75 86 06 31 / vinay@bvavocat.eu

 

 

https://m.facebook.com/Fmsanabil/?refid=52&__tn__=C

http://sanabil.fr/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Récits d'un non-flamboyant
  • Récits d'un non-flamboyant
  • : Ce qui compte pour moi : Islam - Poésie - Luttes révolutionnaires - Solitude - Rhythm'n'blues - Cinéma asiatique - Foot féminin. A vous de voir Plus de questions : http://ask.fm/DouilleDomino
  • Contact

Recherche :